Category Archives: Non classé

Prix de la pose de carrelage au sol pour extérieur et salle de bain

Du carrelage au sol, cela existe depuis la nuit des temps dans plusieurs cultures différentes, plus particulièrement pour les pièces humides. Le carrelage dans la salle de bain est comme le carrelage pour l’extérieur. Ils doivent répondre aux mêmes critères. Voici les détails.

 

Les caractéristiques du carrelage sol extérieur

Que ce soit pour la salle de bain ou un sol extérieur, le carrelage devrait être résistant à l’humidité (l’eau de pluie et celle de votre bain) avant tout. Spécialement pour l’extérieur, il faut qu’il résiste bien au gel, dans les régions où la température peut baisser à un niveau très bas.

Il devrait aussi être antidérapant pour des raisons de sécurité. L’épaisseur importante de modèle lui confère une bonne durée de vie. De plus, cela le rend plus résistant aux intempéries.

 

Les caractéristiques du carrelage sol salle de bain

Pour la salle de bain, en plus de présenter une excellente résistance à l’eau, le carrelage est censé tenir bon sous l’effet des nombreux produits chimiques qui entrent en son contact. Un carrelage spécial salle de bain est aussi résistant aux chocs. Du fait qu’il va être exposé à l’humidité continuellement, les produits utilisés pour coller les carreaux sont non absorbants.

 

La pose de carrelage au sol de la salle de bain

La pose de carrelage au sol peut se faire par 3 techniques différentes. La plus classique de toutes est la technique scellée, qui tend à être délaissée au profit de la méthode collée. Il y a aussi la pose clipsée.

Les carreaux coûtent différemment selon leur matière première. Ce coût varie généralement de 20 à plus de 100 euros par mètre carré. Sachez que si vous réalisez vous-même la pose du carrelage, vous devez payer 19,6 % de TVA.

Par contre, si vous embauchez un professionnel, elle sera réduite à 7 % seulement. C’est aussi la taxe sur la main-d’œuvre. En fait, le prix de la pose de carrelage au sol extérieur est de 50 euros par mètre carré en moyenne.

La technique de pose pour le carrelage de la salle de bain est la même que celle de l’extérieur.

Bois ou carrelage pour la terrasse

Plusieurs matériaux sont parfaitement adaptés au sol d’une terrasse. Ce sont principalement le bois, le carrelage, le béton et la pierre. Ils permettent tous de recouvrir le sol du balcon, de la terrasse toiture, attenante ou celle de la piscine.

Ils ont chacun leurs propres avantages et inconvénients. Si vous avez déjà abandonné l’idée du béton et de la pierre comme revêtement de votre terrasse, vous n’avez plus que le bois et le carrelage. Voici le comparatif de ces deux matériaux.

 

Poser du carrelage sur une terrasse

Pour la terrasse, le carrelage est surtout apprécié pour sa grande multitude de teintes, formes et dimensions. De plus, ce matériau est très facile à entretenir.

Cependant, si votre terrasse va souvent être arrosée par l’eau (pluie ou piscine), évitez cette matière ou optez pour du carrelage antidérapant.

Poser du carrelage sur une terrasse demande du savoir-faire. Afin de garantir sa solidité et sa pérennité, il vaut mieux contacter un professionnel.

En effet, il faut une couche de sable ou une chape de béton pour le retenir au sol. Avant cela, le sol a subi une préparation. Le sens des carreaux rend la tâche plus facile ou difficile selon le style recherché.

Le carrelage pour terrasse se décline en plusieurs matériaux. Il y a, bien évidemment, les carreaux en céramique. En outre, vous avez les carreaux en pierre de grès ou imitation pierre, sans oublier les modèles en ciment.

 

Poser un plancher en bois pour la terrasse

Actuellement, le revêtement en bois pour la terrasse est très tendance. Ce matériau est surtout utilisé pour sa grande beauté. Il s’adapte parfaitement à l’ambiance naturelle du jardin.

Il procure une certaine chaleur à l’ensemble. De plus, on aime tellement marcher dessus pieds nus. Cependant, il devient glissant quand il est trempé et il demande un peu d’entretien.

Le marché offre 2 formes de bois pour la terrasse. Les planches sont les plus usitées, alors qu’on a aussi le choix des caillebotis.

Les premières ressemblent à des lames de parquet, tandis que ces derniers sont des dalles en bois à assembler entre eux sur un lit de sable.

Pose de parquet flottant ou massif sur du carrelage

Si la pose de parquet flottant présente ce grand avantage d’être réalisable sur tous les types de support, sa mise en place n’est pas du tout repos. Lire attentivement la notice d’utilisation fournie par le fabricant vous guidera un temps soit peu dans vos réalisations. Voila des explications à ce sujet.

 

La préparation

Vous pouvez poser votre parquet flottant ou massif sur du carrelage existant s’il est plan, propre et sec. Si nécessaire, vous appliquerez un ragréage pour rattraper les creux et fissures pouvant apparaitre.

Ensuite vous poserez une sous couche de polyane afin d’éviter l’humidité qui risque de remonter s’il n’est pas intégré. Rappelez-vous que vous devez couper le chauffage pendant le déroulement des travaux pour éviter que les lames ne se déforment et vous prendrez le soin d’entreposer les lames au moins deux jours avant le début des travaux.

 

La pose des lames

Vous devez commencer la pose en suivant l’angle du mur le plus long et en décalant les lames d’une ligne à l’autre. La partie de la lame restante sera coupée en clapsant les lames. Vous devez placer et coller des baguettes de finitions à la fin.

Les conseils d’un professionnel ne devront pas vous manquer surtout au stade de la pose. Comme c’est la finition qui compte, vous ne devrez pas manquer de suivre le déroulement normal de la pose sinon bonjour les dégâts avec son long cortège de réparations couteuses.

Au moins, vous devez vous confier à un spécialiste. Ne jouer pas au connaisseur pour faire n’importe quoi.

 

 Le savoir faire avisé d’un professionnel

Un devis sera nécessaire si vous ne maitriser pas la pose. Pour le devis, vous savez que les prix ne sont pas les mêmes d’un artisan à un autre.

Donc mettez vous rapidement à la recherche d’un artisan pouvant répondre à vos conditions. Mettez vous à l’idée que la réalisation du parquet flottant ou massif présente certes des avantages mais aussi des inconvénients.

Alors vous n’allez transformer certains de ces avantages en inconvénients.

Grace à internet, vous pouvez répondre à vos besoins. Les prestataires y sont nombreux à fournir toujours des services de qualité à des prix bon marché. L’achat du parquet haut de gamme avoisine 40€ le m2 auquel il faut ajouter la finition.

Lorsqu’il s’agit du bois exotique, dont le prix oscille autour de 37€ le m2, la pose du parquet nécessite une bonne qualité.

Pose de carrelage sur parquet, plancher en bois ou chauffant

Pour la pose de carrelage sur parquet, il est indispensable de demander un diagnostic pour vous assurer que les travaux sont réalisables. Faire appel donc à un professionnel est la première condition à remplir au risque d’être confronté à de sérieux problèmes par la suite. En vous appuyant sur ces quelques informations, vous saurez à quoi vous en tenir.

 

Faire le diagnostic

Que ce soit la pose de carrelage sur plancher ou sur un plancher en bois au chauffant, il faut que la faisabilité des travaux soient confirmés par un diagnostic. Si l’avis est positif, alors la préparation du support peut commencer. Cette préparation consiste à poncer, nettoyer, augmenter l’adhérence du support en y appliquant de l’enduit et à le rendre plan.

Le diagnostic a pour but de s’assurer de l’existence ou non d’un certain nombre de problèmes dont des risques de déformation qui peuvent résulter pour cause de risque d’humidité, des risques liés à la pourriture du plancher, des risques liés à la solidité du plancher dû au poids du carrelage.

 

Les solutions à apporter suite au diagnostic

Lorsque des problèmes évidents ont été annoncés de sorte à mettre en péril le déroulement des travaux, des solutions peuvent être envisagés. Ainsi, vous pouvez procéder à la réparation des lames cassées, au bouchage des fissures avec de l’enduit polyvalent, aux retraits des clous par-ci et par-là. Vous veillerez à lisser la surface à la spatule et la rendre prête à recevoir le carrelage.

 

Cas du plancher en bois au chauffant

Lorsqu’il s’agit de la pose d’un carrelage sur un plancher en bois chauffant, les mêmes dispositions sont demandées à savoir se rendre  compte  de la réalisation des travaux sinon vous devez procéder à la résolution des problèmes avant la pose proprement dite.

 

La pose du carrelage sur le plancher

Après avoir poncé, nettoyé et mis au net votre plancher en bois au chauffant, vous pouvez passer à la pose du carrelage. Vous poserez le carrelage avec du mortier-colle que vous jointoierez.

 

Prix au m2

Les travaux de diagnostic, de réparation, de préparation du support font que le prix de la pose du carrelage sur le plancher en bois au chauffant n’est pas à la portée de toutes les bourses. Encore qu’à ce stade des travaux, il est difficile voire quasiment impossible d’avancer un quelconque prix au m2. Mais avec un devis d’un professionnel certifié, c’est sur que vous pouvez obtenir le prix moyen au m2 pratiqué.

Pose de carrelage mural pour cuisine et salle de bain

Dans la cuisine et la salle de bain, le carrelage occupe une place de choix. En plus de recouvrir leurs sols, les murs en sont tapissés. De même, c’est le revêtement idéal pour le plan de travail de la cuisine. Pour chacune de ses salles, le carrelage répond à des exigences différentes.

 

Le carrelage mural de la cuisine

Le carrelage mural de la cuisine occupe souvent uniquement une partie du mur, la crédence. Il est tout le temps mouillé, car situé tout près de l’évier. En revanche, les carreaux près des plaques de cuisson sont constamment salis par la graisse et les éclaboussures de nourritures en tout genre.

Pour les nettoyer, il faudrait souvent utiliser du détergent. Donc, il devrait être résistant à l’eau et aux produits chimiques.

 

Le carrelage mural de la salle en bain

Ce dernier critère vaut également pour le carrelage mural de la salle de bain. La résistance aux produits chimiques est soulignée du fait qu’on doit constamment nettoyer cette partie de la maison. En outre, il doit aussi résister aux chocs, car beaucoup de sanitaires vont s’accoler à lui. Pour s’assurer que les carreaux ne se détachent pas facilement, il faut opter pour un joint ou une colle non absorbante.

 

Les différents types de carrelages muraux

Pour les murs, le marché offre un large panel de carrelages muraux. Pour la salle de bain, par exemple, la faïence se présente comme étant le meilleur matériau possible. Le grès émaillé est réputé pour sa robustesse.

Le grès cérame répond à tous les besoins de la crédence de la cuisine. Si vous voulez avoir des mosaïques dans ces pièces, vous avez le choix de la pâte de verre.

 

 

Les dimensions standards du carrelage pour cuisine et salle de bain

Pour le carrelage mural pour cuisine et salle de bain, la pose est rendue facile grâce à la vaste sélection de dimensions possibles sur le marché. Pour la pose du carrelage mural, vous avez les carreaux de 20 x 20, 30 x 30, de 20 x 40 ou autre. Pour la cuisine, il existe des carrelages de petite taille.

Pose de carrelage au sol sur ancien carrelage ou en diagonale

Presque toutes les maisons modernes ont du carrelage au sol, au mur ou seulement dans la salle de bain. C’est un matériau tellement pratique pour embellir l’intérieur et l’extérieur de la maison.

De plus, le carrelage permet de changer de décor quand bon vous semble, même si la pièce est déjà carrelée. Dans ce cas, il suffit tout simplement de mettre un autre carrelage sur le carrelage existant.

 

Poser du carrelage sur un ancien carrelage au sol

La pose de carrelage au sol sur ancien carrelage est recommandée quand vous voulez changer l’aspect d’une pièce.

Afin de réussir cette opération, suivez ces deux astuces :

  • Ne pas placer les joints du nouveau carrelage avec ceux de l’ancien,
  • Utiliser un mortier colle adapté au carrelage existant.

Il est aussi possible de mettre en place du carrelage sur un ancien parquet ou des panneaux agglomérés sans les enlever.

 

Les précautions à prendre

Quand vous collez du carrelage sur un ancien carrelage, ce dernier devrait être préparé à l’avance. Réparez, tout d’abord, tous les carreaux qui présentent une défaillance.

Ensuite, nettoyez l’ensemble de la surface avec de l’eau et une lessive (liquide ou poudre). Il faut aussi garantir qu’elle soit très plane. Toutes différences de niveaux de plus 7 mm sont supposées être ragréées.

Si vous mettez du carrelage sur du parquet, prenez soin de bien fixer toutes les lames du parquet. Poncez, par la suite, ce support pour le rendre tout propre.

Ce ponçage arrive bien évidemment après le nettoyage à l’eau et le dépoussiérage.

 

Pose en diagonale ou quel style choisir ?

Pour apporter un coup de neuf à votre sol, orientez différemment le nouveau carrelage. S’il a été posé horizontalement, vous pouvez le disposer en diagonale pour cette rénovation.

Il y a aussi la pose en damier, très intéressante si vous voulez utilisez 2 couleurs différentes. Si les moyens vous le permettent, achetez plusieurs types de carreaux pour créer une frise. Il y a aussi la pose en « opus incertum » avec les chutes de carreaux pour l’allée du jardin ou le revêtement de la terrasse.

pour la pose du carrelage au m2 et devis pour fixation au sol

Vous ne pouvez pas commencer les travaux du carrelage de votre maison sans  connaitre le cout de cette réalisation. Si le devis semble être le document qui vous permettre d’avoir une idée de ce que vous devrez dépenser, comment obtenir celui dont le cout est supportable à des meilleurs services reste un véritable casse tête chinois. Voila quelques propositions.

 

Le choix du carrelage

Il est facile de connaitre le cout pour la pose du carrelage au m2 pour les travaux de votre salle de séjour par exemple si vous connaissez la surface à carreler. Il vous suffira de faire la longueur x par la longueur.

Ensuite vous devez vous pencher sur le type de carrelage que vous souhaiter. Faites attention dans le choix des carrelages car certains modèles sont chers à l’achat mais moins chers à la pose.

Lorsque vous vous êtes situés sur ces deux facteurs, si vous possédez des connaissances vous permettant de réaliser les travaux vous-mêmes, vous pouvez vous rendre dans les magasins de bricolage pour la suite de la fourniture.

Sinon, vous pouvez vous adressez à un professionnel qui vous établira un devis.

 

Devis sans les fournitures

Le devis sans les fournitures se limitera à la main d’œuvre de la fixation uniquement. Dans ce cas, c’est vous qui devrez fourniture les matériaux et les autres éléments qui devront très en place avant le début des travaux.

Il fait dire qu’une fois commencés, les travaux ne devront pas s’arrêter pour être repris des jours après. Vous devrez donc discuter du prix au m2 de la pose qui se situe entre 07 à 50€ avec l’artisan.

Vous pouvez solliciter l’avis d’autres professionnels histoire de voir qui est moins cher.

 

Devis avec la fourniture

C’est le devis que tout le monde redoute à cause de son cout. Il faut compter entre 70 à 200€ le m2 voila même plus à cause du prix de certains types de carrelage et de certaines techniques de pose assez complexes mais avec l’avantage de tout prendre en compte jusqu’à la finition.

 

Vous réaliser vous-mêmes vos travaux

Même lorsque vous-même vous entreprenez vos travaux, il vous faut toujours un devis pour chiffrer le cout de la réalisation. Dans ce cas, vous devrez vous adresser à plusieurs vendeurs à la recherche de celui qui vend moins cher. Dans tous les cas la tache n’est pas aisée quel que soit l’option choisie.

Comment poser facilement le carrelage en droite ou en diagonale ?

L’étape du choix du carrelage est crucial, car il détermine le futur visage de votre sol, mur ou même fond de piscine. Celui de la disposition du carrelage l’est d’autant plus. Tous deux permettent de donner plus d’esthétisme à votre demeure.

En effet, le sens des carreaux permet d’agrandir ou de réduire la pièce. De même, cela apporte plus de personnalité à la pièce. Ainsi, afin de vous aider à mieux orienter votre carrelage, voici le guide des différents sens des carreaux et le prix de la pose.

 

Les différents sens du carrelage et leurs caractéristiques

La pose droite est la pose de carrelage la plus facile à réaliser. Cela signifie aligner tout simplement les carreaux de même taille entre eux.

La pose oblique est l’une des poses les plus classiques également. Comme son nom l’indique, il s’agit de disposer en oblique tous les carreaux, également de mêmes dimensions.

Les amateurs d’échec seraient ravis de voir un damier au sol. La pose en damier consiste, en effet, à reproduire ce motif avec des carreaux de différentes couleurs.

La pose à joints contrariés rappelle, quant à lui, la disposition traditionnelle des briques. Cette pose est surtout utilisée pour les murs.

La géométrie en fantaisie est plus adaptée à une surface extérieure. Ici, le professionnel installe ensemble des carreaux de différentes tailles, mais de même forme (tous carrés par exemple).

Pour le sol, il y a aussi la pose en tapis. Cette technique fait référence à l’installation des carreaux comme un tapis de sol, généralement près de l’entrée.

Dans une grande salle, on peut décorer le carrelage avec une frise à répéter à plusieurs niveaux. Vous avez également la pose en cabochons, en chevrons ou encore en opus incertum.

 

Prix de la pose de carrelage

Le sens de la pose du carrelage ne détermine par le prix de la pose. Cela ne change en rien le prix du matériau également.

Par contre, la technique de pose, elle, influe dans le coût final. Ces méthodes d’installation sont plus précisément la technique scellée ainsi que la méthode collée.

Cette dernière est la plus utilisée.

 

 

Comment poser des plinthes de carrelage ?

La plinthe est la partie la plus basse du mur, celle qui le relie avec le sol. Il est tout à fait possible de rendre cette partie esthétique pour mieux l’assortir avec le reste de la pièce. Plusieurs matériaux s’offrent à vous dans cet objectif selon vos besoins. Il y a, entre autres, le bois (le plus classique), le PVC, mais aussi le carrelage. Cet article sera plus focalisé sur ce dernier type de plinthe.

 

Les avantages et inconvénients de la plinthe en carrelage

La plinthe en carrelage offre plusieurs avantages. Elle ménage considérablement la ménagère avec son entretien. Elle est facile à nettoyer et résiste merveilleusement bien à l’humidité et aux produits détergents.

Elle cache parfaitement les parties vides entre le mur et le sol. Cependant, il n’existe pas toujours de plinthes préfabriquées assorties à vos sols carrelés sur le marché. Souvent son prix est très élevé.

 

 

À faire avant de poser les plinthes de carrelage

Sachez tout d’abord que la plinthe devrait être posée avec le carrelage du sol et jamais après. Avant son installation, mesurez bien le périmètre de la salle. Il est préférable de prendre des mesures supérieures afin d’obtenir les mètres linéaires. Disposez chaque élément de la plinthe à vide afin de mieux prévoir les découpes à faire. Ainsi, vous pouvez marquer et scier vos carreaux au niveau voulu.

 

La pose des plinthes de carrelage

Au cas où il n’y aurait pas de carrelage assorti pour la plinthe, vous pouvez bien évidemment utiliser les chutes de carreaux utilisés pour le sol ou les restes et les tailler. Pour la pose, partez de l’encadrement d’une porte et suivez le gabarit que vous avez préalablement tracé sur le bas du mur. Assurez-vous d’utiliser uniquement une colle adaptée à votre type de carrelage. Étalez-la à l’aide d’une spatule et utilisez le bout de celle-ci pour mieux poser chaque carreau.

Sur notre site, vous pouvez effectuer une demande devis gratuite à l’intention de plusieurs professionnels. Nous vous mettons en relation avec des spécialistes de la pose de carrelage. Ils ont effectivement le savoir-faire et l’expertise nécessaires pour cette opération.